Témoignages

Gérard, chef d’entreprise

En décembre 2012, alors que je dirigeais une PME de 50 salariés, devant des difficultés économiques et des tensions avec un cadre de l’entreprise, je me suis senti complètement perdu, seul et épuisé. Je n’arrivais plus à faire face… au point de penser au pire. J’ai écouté un ami qui m’a conseillé de rencontrer un professionnel de l’accompagnement.

Cela m’a je pense sauvé. Aujourd’hui, je me sens renaître. Je suis un homme, non pas meurtri, mais riche de mes expériences passées et surpassées.

Michel, chef d’entreprise

J’étais artisan, j’avais 3 employés. Suite au dépôt de bilan de mon entreprise, j’ai vécu l’enfer. Je me suis senti complètement nul, minable, incapable, avec en plus la honte d’avoir entraîné l’un de mes fils dans cette galère. Je ne dormais plus et j’avais des pensées suicidaires. C’est ma femme qui m’a poussé à en parler à notre médecin, qui m’a fourni un traitement et m’a redirigé vers un psychothérapeute.

Aujourd’hui, je n’ai pas encore regagné toute mon énergie, mais je retrouve peu à peu le plaisir de sortir et de revoir mes amis : j’ai de nouveau envie de vivre.

Alain, chef d’entreprise

En 2014, mon entreprise était en pleine expansion, je courais dans tous les sens et ne savais pas dire non aux nombreuses sollicitations liées à ma réussite. J’étais complète- ment grisé. Mon corps m’avait donné quelques alertes, mais je ne les ai pas écoutées. Un matin, le trou noir : plus d’énergie, incapable d’avancer. J’ai eu très peur ! Je n’arrêtais pas de pleurer, je ne pouvais plus aller travailler. Un ami m’a conseillé d’aller voir un psychothérapeute. Après un an de soins, je vais mieux. J’ai repris la direction de ma société, je ne travaille plus comme avant, je prends soin de moi et les résultats sont toujours là.

Jean, chef d’entreprise

Accompagner psychologiquement des dirigeants, commerçants ou artisans, en grande difficulté, exige une formation de psychothérapeute, une grande expérience de l’accompagnement et une grande solidité intérieure. Ces hommes et femmes ont très souvent

été habitués à résister seuls aux difficultés de la vie. Ils ont beaucoup de mal à demander de l’aide, à montrer leurs faiblesses. Quand ils sombrent, ils peuvent descendre très très bas. J’ai vécu des moments de grandes inquiétudes et de grandes joies pendant ces accompagnements. Je suis toujours étonné du potentiel qu’il y a dans chaque être humain pour trouver une solution aux épreuves les plus difficiles.

L'association à l'écoute du dirigeant en difficulté